Karl May aux yeux de ses collègue


Il est le représentant le plus brillant d'un certain type de littérature, très fondamental et qu'on pourrait nommer "littérature du souhait accompli".
Hermann Hesse, 1919

Une performance unique, et qui tient sans aucun doute du génie.
Carl Zuckmayer, 1929

Karl May est un des meilleurs conteurs allemands, et il fût peut-être devenu le meilleur s'il n'avait été un pauvre prolétaire désorienté.
Ernst Bloch, 1955

Le dernier en date des grand mystiques de notre littérature.
Arno Schmidt, 1955

Un nostalgique
Curd Jürgens, 1955

Je suis un admirateur enthousiaste de Karl May.
Johannes Mario Simmel, 1973

Un tel talent ne naît que tous les cent ans.
Erich Loest, 1975

L'idole de mon enfance, Winnetou, le stoïque chef apache des romans de Karl May.
Teddy Tollek, 1980

(Übersetzer: Dr. Ulrich Krafft, Fakultät für Linguistik und Literaturwissenschaft der Universität Bielefeld