L'Association Karl May


Où je vois de grands effets, je suppose de grandes causes.
(Goethe à Eckermann le 21 octobre 1823)

Karl May a créé Winnetou et Old Shatterhand, Hadschi Halef Omar et nombre d'autres personnages qui dès l'enfance peuplent notre imagination. Mais Karl May a également écrit d'autres livres, où le costume oriental ou indien n'est qu'un camouflage ; qu'on le perce, et l'on découvrira les complications de la vie et de la psyché de l'auteur. Cette vie est longtemps resté cachée sous des légendes, mais depuis quelques années on commence à la découvrir. En même temps, nous avons appris à lire ses livres non seulement comme des romans d'aventures, mais pour ainsi dire à rebours, pour en extraire la contrebande qui s'y trouve cachée. Ce va-et-vient entre la vie et l'oeuvre, entre l'interprétation et la saisie des faits, voilà le champs des activités de l'Association Karl May, qui s'efforce d'autre part à mettre à disposition des écrits difficilement accessibles ailleurs.

Nous savons aujourd'hui qui se cache derrières les patronymes orientaux du roman "Au royaume du Lion d'argent" ; nous connaissons le degré de précision des toiles de fond géographiques et historiques, les sources auquelles l'auteur avait accès, les strates profondes de son moi et de sa biographie qui se reflètent dans les personnages et les intrigues de ses romans. Dans ses nouvelles villageoises, nous retrouvons son pays, dans ses héros et ses crapules, les cataclysmes de sa vie. Nous savons également un peu mieux quels efforts il a dû fournir pour reprendre pied dans la société après son passage en prison ; comment, après une période de misère où il a travaillé comme nègre, il a su devenir un brillant auteur ; comment, alors qu'il se trouvait, au début du siècle, au zénith de sa notoriété, une campagne de presse, en publiant son passé d'escroc, parfois en le calomniant, a failli anéantir l'auteur et son oeuvre.

Quand l'Association Karl May fut fondée en 1969, le grand public et la critique littéraire voyaient en Karl May un auteur pour adolescents, anodin malgré sa biographie douteuse. Sa popularité même (plus de 80 millions d'exemplaires vendus en langue allemande) prouvait son insignifiance. L'Association Karl May, qui est aujourd'hui avec environ 1700 membres dans plus de 20 pays une des plus importantes associations littéraires allemandes, a joué un grand rôle dans ce qui a été une véritable découverte de Karl May. Elle n'est pas seulement une organisation de recherche, mais le lieu de rencontre de tous ceux qui se sentent attirés par Karl May et qui veulent en savoir plus sans forcément prendre eux-mêmes la plume. L'Association est un lieu de rencontre pour germanistes, juristes, femmes au foyer, commerçants, écrivains, lycéens, des femmes et des hommes qui ont plaisir à lire Karl May et qui veulent partager leur plaisir et leur curiosité. Karl May ne laisse pas indifférent. L'Association ne s'adresse pas aux indifférents. Mais il ne s'agit pas non plus d'instaurer un culte. L'Association Karl May s'adresse surtout aux dilettantes et veut promouvoir une étude raisonnable, sans préjugés, qui conjugue esprit critique et engagement pour ce fils de tisserand qui, pour lui-même et pour nous, a créé un monde.

L'Association Karl May a conçu un vaste programme de rééditions. Elle offre également un forum pour les publications les plus diverses, traitant la biographie de Karl May et son oeuvre. C'est aux initiatives de l'Association Karl May que sont dues la majorité des nombreuses études publiées à ce jour. Elle a d'autre part incité d'autres éditeurs à publier des textes en fac-simile. Des membres de l'Association Karl May ont participé à l'élaboration du "Manuel Karl May" (chez Kröner), du dictionnaire des personnages (chez Igel) etc.

Une réunion des membres a lieu tous les deux ans ; tous les quatre ans, les membres élisent un comité directeur.

Il va de soi que toutes les activités de l'Association Karl May sont effectuées à titre bénévole. Les cotisations, dons et autres revenus de l'Association sont destinés exclusivement au travail littéraire.

(Übersetzer: Dr. Ulrich Krafft, Fakultät für Linguistik und Literaturwissenschaft der Universität Bielefeld)